La Vie au Pass

Fabriquez votre casque de réalité virtuelle

La réalité virtuelle…dans une boîte en carton ? Eh oui, accéder aux technologies les plus à la pointe, cela tient parfois à …un morceau de carton à pizza, un peu de patience et un smartphone ! Voici un patron pour créer votre propre casque de réalité virtuelle. A vous de jouer ! Si vous avez participé à l’événement Joystick des 20 et 21 août 2016 au Pass, vous aurez sans

Apprivoiser le numérique

Le numérique est partout autour de nous et fait définitivement partie de notre environnement quotidien. Alors, plutôt que de le craindre, le Pass invite à apprivoiser cet univers, à mieux le comprendre pour mieux le maîtriser. Première salve : le week-end événement Joystick, les 20 et 21 août (lien site web), avant l’ouverture du Lab’numérique au printemps prochain. Rencontre avec Xavier Klein, chef de projet en éducation numérique au Pass.

Gunter Pauli, l’homme de l’économie bleue

Entrepreneur d’origine anversoise, Gunter Pauli mène plusieurs combats alliant innovation et environnement, notamment à travers la Fondation Zeri. Père du concept d’ »économie bleue », il est l’un des acteurs de la société à qui le film « Ensemble! » donne la parole. « Si nous sommes capables de prendre la nature comme inspiration et de rêver, nous allons trouver des solutions. Dans la nature, il n’y a pas de déchets; tout est toujours à

« Déjà s’envole… » est restauré

« Déjà s’envole la fleur maigre », le film réalisé par Paul Meyer en 1959 dans le Borinage, ressort dans les salles à l’occasion des 70 ans de l’immigration italienne en Belgique. Bien plus qu’un simple film… Au Pass, des extraits du film « Déjà s’envole la fleur maigre » Des enfants qui dévalent les terrils sur des platines à tarte, des hommes qui remontent de fosse, de jeunes Italiens qui dansent avec de

« Ensemble! », dans le sillage de « Demain »

Ensemble!, le nouveau film du Pass dédié au développement durable, s’inscrit dans l’élan positif qui voit des citoyens se mobiliser pour changer les choses. Sortie le 1er juillet. Un film positif et l’envie d’avancer Nous en parlions lors de sa sortie en salle : le film « Demain » présente plusieurs initiatives qui montrent que des gens se bougent pour contrer l’évolution négative de la planète, dans le domaine de l’alimentation, de

Feliz et les robots : une grande histoire d’amour

Le parcours atypique de Feliz Kapita l’a conduit aujourd’hui au sein du laboratoire de physique nucléaire de l’UCL. Un job sur-mesure pour ce fou de robotique et d’électronique. Quand on l’interroge sur son travail, les premières réponses de Feliz sont « j’adore! », « je m’éclate! » Plagiste à la Costa del Sol ? Star du petit écran ? Non, depuis un an et demi, Feliz est technicien dans le laboratoire de physique nucléaire

Lola, ingénieure très entreprenante

Dans 2 ans si tout va bien, Lola décrochera son diplôme d’ingénieure civile en électricité option multimédias/télécoms. Le début d’une carrière très prometteuse pour une jeune fille pleine de ressources. À 22 ans, Lola Botman termine sa 3e BAC en ingénieur civil en ayant déjà fait beaucoup parler d’elle : l’an dernier, elle a remporté le concours du programme Startech, un incubateur visant à susciter des vocations d’étudiants-entrepreneurs. Avec Marion,

Neil, des robots aux plateaux télé

Aujourd’hui technicien à RTL-TVi, Neil Fleming a pour ainsi dire fait ses armes au Pass. C’est son attirance pour la robotique qui a guidé tout naturellement ses pas vers les concours qui y étaient organisés. Pendant toute une période de sa jeunesse, le Pass et ses robots sont devenus comme une deuxième famille pour Neil! Comme simple participant aux Trophées de robotique, d’abord, comme arbitre à ces mêmes concours ensuite

Vincent, passion caméras

L’image a toujours intéressé Vincent Vandestrate, qui en a fait son métier. À 26 ans, le jeune cameraman a même déjà remporté un prix!  « Le studio télé du Pass, pour moi, c’était magique! » Lorsque, il y a 2 ans, Vincent Vandestrate est venu tourner un reportage sur le Pass pour la télévision locale Télé MB, plusieurs souvenirs lui sont revenus en mémoire. La boucle était bouclée en quelque sorte, puisque

Gaspard, l’envie d’un métier polyvalent

Gaspard D’Hoop poursuit des études d’ingénieur civil en électricité à Mons. Les énergies renouvelables l’intéressent particulièrement…pourquoi pas dans les pays en développement ? Quand on a des parents dans la communication, plutôt littéraires, cela ne coule pas de source de se lancer dans des études où les sciences dominent et où il faut avoir la bosse des maths! Mais Gaspard l’a fait…et son frère s’apprête à suivre ses traces! Étudiant