La Vie au Pass

Feliz et les robots : une grande histoire d’amour

Le parcours atypique de Feliz Kapita l’a conduit aujourd’hui au sein du laboratoire de physique nucléaire de l’UCL. Un job sur-mesure pour ce fou de robotique et d’électronique. Quand on l’interroge sur son travail, les premières réponses de Feliz sont « j’adore! », « je m’éclate! » Plagiste à la Costa del Sol ? Star du petit écran ? Non, depuis un an et demi, Feliz est technicien dans le laboratoire de physique nucléaire

Lola, ingénieure très entreprenante

Dans 2 ans si tout va bien, Lola décrochera son diplôme d’ingénieure civile en électricité option multimédias/télécoms. Le début d’une carrière très prometteuse pour une jeune fille pleine de ressources. À 22 ans, Lola Botman termine sa 3e BAC en ingénieur civil en ayant déjà fait beaucoup parler d’elle : l’an dernier, elle a remporté le concours du programme Startech, un incubateur visant à susciter des vocations d’étudiants-entrepreneurs. Avec Marion,

Neil, des robots aux plateaux télé

Aujourd’hui technicien à RTL-TVi, Neil Fleming a pour ainsi dire fait ses armes au Pass. C’est son attirance pour la robotique qui a guidé tout naturellement ses pas vers les concours qui y étaient organisés. Pendant toute une période de sa jeunesse, le Pass et ses robots sont devenus comme une deuxième famille pour Neil! Comme simple participant aux Trophées de robotique, d’abord, comme arbitre à ces mêmes concours ensuite

Vincent, passion caméras

L’image a toujours intéressé Vincent Vandestrate, qui en a fait son métier. À 26 ans, le jeune cameraman a même déjà remporté un prix!  « Le studio télé du Pass, pour moi, c’était magique! » Lorsque, il y a 2 ans, Vincent Vandestrate est venu tourner un reportage sur le Pass pour la télévision locale Télé MB, plusieurs souvenirs lui sont revenus en mémoire. La boucle était bouclée en quelque sorte, puisque

Gaspard, l’envie d’un métier polyvalent

Gaspard D’Hoop poursuit des études d’ingénieur civil en électricité à Mons. Les énergies renouvelables l’intéressent particulièrement…pourquoi pas dans les pays en développement ? Quand on a des parents dans la communication, plutôt littéraires, cela ne coule pas de source de se lancer dans des études où les sciences dominent et où il faut avoir la bosse des maths! Mais Gaspard l’a fait…et son frère s’apprête à suivre ses traces! Étudiant

Clémence, future dentiste

Intéressée depuis toujours par les sciences, Clémence Derumier, 19 ans, a entamé des études en dentisterie. Comme la plupart des jeunes interrogés sur leurs souvenirs du Pass quand ils étaient enfants, Clémence dresse son hit-parade imparable : le chantier-garage, le studio télé, le labyrinthe et la création d’un film d’animation. Habitant dans la région de Mons, Clémence Derumier a fréquenté le Pass à la fois en famille, avec l’école et

Sciences et technologies : valeurs sûres pour l’avenir des jeunes.

La campagne communication lancée par le Pass « Quand je serai grand, je serai… » est l’occasion de se pencher sur l’évolution de l’intérêt des jeunes pour les filières technologiques et scientifiques. Tour d’horizon non exhaustif… C’est notamment pour répondre, dans les années 90, au constat dressé par les universités et hautes écoles wallonnes d’une chute quasiment constante du nombre d’étudiants inscrits dans les facultés de sciences, de sciences appliquées, dans les

Baudry, en poste à Kourou

A 26 ans, Baudry Givert réalise un rêve d’enfant : en partant travailler pour l’entreprise Clemessy au centre Spatial Guyanais, il allie ses 2 passions, l’espace et la robotique. Son parcours passe par les ateliers de robotique du Pass. Portrait. Cette fois, ça y est : Baudry s’est envolé pour Kourou où, si tout se passe bien, il devrait rester au minimum 3 ans. Une grande aventure dont il rêve

Robotix’s, passeport pour l’avenir

Pour les équipes qui participent aux Coupes de robotique, l’expérience Robotix’s est un véritable challenge de travail en équipe autant qu’un plus indéniable sur le CV. Exemple avec les étudiants de la Faculté Polytechnique de Mons (UMONS). Coupe J-10. Dans la salle du Pass prévue à cet effet, l’équipe « VaMons a la Playa », issue de la Faculté Polytechnique (UMONS) teste la table sur lesquels s’affronteront les robots lors des finales

En route numérique avec les Voyageurs du Code

Initiative de l’ONG Bibliothèques Sans Frontières, le programme « les Voyageurs du Code » vise à rendre accessible à tous, simple comme un jeu, la programmation informatique. La toute jeune antenne belge participe aux journées scolaires « la technique, c’est physique » du Pass. Cela paraît bizarre à première vue – on a plus souvent tendance en effet à opposer livres et ordinateurs -, mais c’est au sein des bibliothèques que se développe actuellement