A treize ans, Claire Bortolin savait déjà qu’elle deviendrait journaliste ! Après douze ans passés au Pass, cette amatrice de films d’auteurs passionnée par les voyages, partage avec nous 10 objets qui marquent son quotidien.

01. Les journaux papier illustrent parfaitement mon métier. J’ai été journaliste de presse écrite pendant près de 20 ans. D’ailleurs, Le Soir et La Libre sont deux journaux pour lesquels j’ai travaillé. Dans un sens, ma profession actuelle est toujours liée à cet univers, les relations avec la presse faisant partie intégrante de mon travail au Pass.

Ensuite, et malgré l’ascension de la presse digitale, je reste encore très attachée au journal papier. Cette version permet un autre rythme de lecture. Elle offre la possibilité d’approfondir certains sujets à la différence de la version non payante des articles relayés sur les réseaux sociaux où, trop souvent, on s’arrête aux titres.

J’apprécie aussi les suppléments disponibles dans les titres cités. Par exemple, je prends toujours plaisir à lire et à comparer les critiques de cinéma qui paraissent dans la Libre ou dans Le Soir.

Le dernier journal que j’ai choisi, c’est le Courrier International. Ce qui m’intéresse dans ce journal, c’est le traitement et le rassemblement des articles écrits par des journalistes de différents pays. J’aime aussi la mise en exergue des différents points de vue sur un même sujet. C’est important de se rendre compte que nous ne sommes pas le centre du monde et que les autres perçoivent les choses de façon différente de nous.

02. L’’alimentation d’un blog est un travail très intéressant. Depuis maintenant deux ans, mon objectif est d’apporter, via ce support, un contenu complémentaire à ce qu’on peut trouver dans les expositions et dans les animations du Pass. Il s’agit surtout vulgariser un contenu scientifique et technique pour les lecteurs potentiels. J’y prends beaucoup de plaisir parce que je peux exercer mon métier.

Pourquoi le Pass ?

Dans le métier de journaliste, ce qui me passionne, c’est de vulgariser des sujets, d’expliquer aux gens ce qu’il y a derrière les choses et c’est exactement ce que l’on fait au Pass. Même si à la base je ne suis pas du tout une scientifique, c’était un nouveau défi pour moi, et puis ça fait partie de mon métier d’être une courroie de transmission.

 

03. Le clavier, c’est mon principal outil de travail à la fois pour le blog mais aussi pour l’écriture des outils de communication dont j’ai la charge : dossiers et communiqués de presse, dossiers pédagogiques, outils d’aide à la visite, Infospass… (Ndlr. journal d’informations à destination des enseignants)

L’Infospass, c’est un support qui a été créé avant ton arrivée au Pass ?
Quand j’ai commencé au Pass c’était à mi-temps comme animatrice et à mi-temps comme rédactrice. L’Infospass, on l’a créé quand j’étais encore animatrice. Ça fait partie des missions pour lesquelles j’ai été engagée – pour créer des outils de communication et d’aide à la visite (les carnets de missions, les expo-reporters…).
Par exemple, les expo-reporters, c’est l’un des premiers outils que j’ai conçu. On y retrouve un peu mon dada puisqu’on propose aux élèves, à travers une série de questions liées à une exposition, de débattre autour d’un thème d’actualité.


04. Le châssis à molettes est représentatif du lieu dans lequel je travaille et auquel je suis vraiment très attachée. Mon cadre de travail est vraiment superbe et j’aime partager l’histoire du site et son évolution avec les gens. D’ailleurs, je continue à faire des visites guidées pour les professionnels et pour les journalistes.

Quelles sont tes animations préférées ?

De temps en temps, j’anime encore l’activité « paysage » sur le terril pour les publics scolaires. J’aime beaucoup le terril pour le côté nature et biodiversité. En plus ça me permet aussi d’avoir un peu d’activité physique, de ne pas être toujours vissée à mon siège de bureau.

 

05. Les bottines de marche sont indispensables pour monter sur le terril !

Elles représentent aussi mon intérêt pour les balades…
Je fais régulièrement des marches ADEPS, des randonnées, des parcours GR (sentiers de Grande Randonnée).

 

 


06. La valise :
contrairement à ceux qui aiment toujours voyager au même endroit, j’adore voyager dans des lieux différents et chaque fois découvrir de nouvelles choses. Je peux aisément me retrouver un jour dans un petit village toscan perdu au sommet d’une montagne et le lendemain en plein centre ville. Mes vacances c’est rarement piscine et transat ! Il faut dire que je suis curieuse de nature. Ça, c’est lié aussi à mon métier mais inversement, c’est sans doute parce que j’étais curieuse que j’ai voulu faire ce métier-là.

 

 

 

 

07. Mes enfants prennent une place énorme dans ma vie. Ils ont orienté pas mal de mes choix et je suis très fière d’eux.

 

 

 

 

08-09.  J’ai toujours été attirée par le travail du bois. Par exemple, je suis fascinée par les temples sculptés d’Indonésie que l’on trouve à Pairi Daiza ou par les statues que l’on voit parfois dans les églises.
Depuis un an et demi, je me suis donc mise à la marqueterie. La boite, c’est l’un des premiers projets que j’ai réalisé.

Le travail du bois, ça m’apprend aussi la patience, la précision et la persévérance, trois qualités que je n’ai pas spécialement à la base. C’est aussi très relaxant, une chouette ambiance. Mon prochain défi ce sera de sculpter une horloge

 

 

10. J’adore lire! En ce moment, je lis « Il est de retour ». Le pitch est vraiment sympa. On imagine qu’Hitler est de retour en 2011 en Allemagne, c’est à la fois très drôle et interpellant. Lui, qui veut toujours imposer son programme, découvre une société avec internet, la télé…ce qui donne toute une série de quiproquos assez marrants. J’adore aussi aller au cinéma – au Plaza Art presque exclusivement – , au théâtre et en concert.

 

 

  Découvrez d’autres métiers du Pass à travers des portraits/objets : 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer