Avec ses 30 mètres de haut, l’éolienne installée au Pass toise désormais le châssis à molettes ! Outre son apport pédagogique pour les visiteurs, elle permettra de réduire le coût énergétique propre à la consommation électrique du Pass. Elle constitue également un exemple pour les structures ou communes qui voudraient disposer d’une production énergétique autonome.

Au début du mois de mai, le Pass a accueilli pour la troisième fois la Fête du Développement durable, organisée à l’initiative de Carlo Di Antonio, Ministre wallon de l’environnement et de la transition énergétique. Le dimanche, près de 2000 personnes ont pu découvrir des façons concrètes et sympas de passer au durable dans une ambiance festive renforcée par la présence du soleil.  Mais dès le vendredi, des associations et entreprises s’étaient penchées sur la thématique en partageant leur savoir-faire et en échangeant leurs bonnes pratiques. Lundi, pour couronner l’événement, 250 élèves de toute la Fédération Wallonie-Bruxelles ont participé à des animations imaginées par une douzaine d’associations spécialisées dans l’éducation à l’environnement.

 

Une éolienne de type vertical, d’une hauteur de 30 mètres

éolienneC’est dans ce cadre qu’a été officiellement inaugurée l’éolienne qui toise désormais le châssis à molettes, avec ses 30 mètres de haut – le châssis fait un peu plus du double! Cette petite éolienne verticale constitue un exemple pour les structures ou communes qui voudraient disposer d’une production énergétique autonome. Celle du Pass, fournie par la société belge FAIRWIND, produira un peu moins de 10% de la consommation nécessaire pour ses installations; elle a une capacité de 36KW et devrait fournir 75 MWh par an.  Le poids et le diamètre du rotor sont, respectivement, de 6300kg et 14,5 m. Les pales de l’éolienne mesurent 12,25 m et balayent une surface de 180m².

Dans le reportage consacré par la télévision régionale Télé MB à l’occasion de l’inauguration, le Ministre Carlo Di Antonio explique l’importance qu’il accorde à ce projet, comme exemple concret de l’usage du petit éolien. L’ingénieur en charge du projet précise pour sa part le fonctionnement de l’éolienne et l’ancrage local de la société.

Visionner le reportage

L’éolienne, l’un des éléments « énergie » du Pass

L’éolienne fait partie d’un ensemble d’investissements, subsidiés par la Région wallonne, visant à renforcer l’efficacité énergétique du Pass. Parmi eux, l’isolation des bâtiments, y compris la Salle des machines, bâtiment historique classé, conçu à des fins industrielles dans les années 50 et qui s’était révélé être un gouffre énergétique en tant qu’espace muséal, puisqu’il n’avait pas été conçu pour accueillir du public.

Le belvédère, lui aussi classé, devrait suivre ; les démarches auprès de l’administration en charge du Patrimoine sont effectuées.

Prochaines étapes : implantation d’une chaufferie biomasse et de citernes de récupération des eaux de pluie qui alimenteront les sanitaires.

éolienneL’éolienne peut également être un exemple concret pour les animations pédagogiques. Pour le secondaire par exemple, l’animation « énergie » propose aux élèves d’essayer d’améliorer le rendement d’une éolienne en testant, en émettant des hypothèses, en quantifiant et en comparant les différents résultats.

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer