Anne Viel et Benjamin Gibeaux ont imaginé et réalisé le film d’animation qui tourne en boucle dans la Hutte des connaissances, au centre de l’expo Nature 2.0. Une invitation poétique à respecter cette nature qui est la nôtre…

 

 

 

« La nature est notre maison… Une maison immense ! Certaines planètes sont glaciales, d’autres brûlantes. Notre Terre, elle, est juste comme il faut…» La voie grave de la conteuse Solo Gomez donne une touche de mystère à ce voyage à la fois interplanétaire et minuscule auquel nous convient, en 5’30’’, Anne Viel et Benjamin Gibeaux.
5’30’’ pour raconter des millions d’années d’histoire de l’Homme et des relations qu’il a nouées avec la Nature, c’est peu. Il a fallu faire des choix, se concentrer sur des grands thèmes, renoncer à l’ordre chronologique pour permettre à chacun de prendre le train de l’évolution en marche, bien installé au coeur de la Hutte des connaissances, dans l’exposition Nature 2.0. «Le film tourne en boucle, mais on ne sent pas où est la boucle ».

 

Viel- Gibeaux : simplicité visuelle et narrative

Viel-Gibeaux

La simplicité visuelle et narrative, c’est la marque de fabrique du duo : pas de grande fresque réaliste, pas de dessin trop précis et terre à terre qui enfermerait «l’environnement » dans un contexte précis. « Nous voulons laisser le champ libre à l’imagination du spectateur ; nous voulons faire de la place pour la réflexion ».
Un papillon entraîne le spectateur à travers des personnages de papier et de feuilles d’arbre, et on sent déjà que le pari est gagné… Cette cohérence entre le fond et la forme est encore soulignée par le travail sonore de Thierry Viel qui joue avec les sons naturels pour en faire des instruments et du bruitage.

Des réalisateurs de films d’animation ludo-éducatifs et poétiques

Anne Viel et Benjamin Gibeaux savent de quoi ils parlent. Auteurs, illustrateurs, réalisateurs en films d’animation et multimédia, la Lilloise et le Parisien travaillent ensemble depuis 10 ans, et ont déjà à leur palmarès, seuls ou à deux, plusieurs films d’animation ou jeux interactifs dans les expositions du Pass, au Musée de Corse à Corte ou encore à la Cité des Sciences à Paris ; pour cette dernière, Benjamin a réalisé le site ludo-éducatif abordant différents thèmes comme Darwin, le froid ou le Moyen-Age. « Nous avons la même exigence et la même vision sur l’utilité des films d’animation dans un musée. Notre travail est le fruit d’un tas d’expériences diverses, mais aussi d’observations sur la façon dont les gens apprennent, la façon dont les informations passent le mieux… »

Viel et Gibeaux travaillent à quatre mains

Dans le monde de l’animation, Anne et Benjamin ont un profil particulier : alors que souvent, dans des entreprises de plus grand taille, les tâches sont segmentées, eux travaillent à quatre mains et réalisent l’intégralité du travail, de l’écriture jusqu’à la livraison du produit fini. Anne est plutôt dans l’écriture des textes et le story-board, Benjamin dans la création graphique et l’animation des personnages, mais ils font sans arrêt des allers-retours, mettant à profit leurs complémentarités. « On passe beaucoup de temps dans la conception ; cette partie-là de la réflexion nous permet d’être originaux de projet en projet et de ne pas tomber dans la routine. »
Anne et Benjamin ont la simplicité et l’enthousiasme de ceux qui apprennent toujours de leur travail…

Viel-Gibeaux

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer