Depuis bientôt 15 ans, à Seneffe, le Cefochim propose des formations dans les secteurs de la production biopharmaceutique et chimique. Avec des outils de pointe qui permettent aux apprenants de se mettre en situation réelle.

CEFOCHIM : se former pour décrocher un job

cefochim

A.Bibaut

Financé à parts égales par les entreprises, par les syndicats et par le Forem, le Cefochim est l’un des 25 centres de compétence de Wallonie, le seul dans son domaine de prédilection. Il s’adresse à la fois aux travailleurs du secteur qui veulent consolider des compétences existantes ou en acquérir de nouvelles, aux enseignants et étudiants, notamment en leur mettant à disposition des machines qu’ils ne peuvent acquérir et qui évoluent très rapidement, et enfin aux demandeurs d’emploi. Pour ces derniers, étant donné que les formations sont mises en place en fonction des besoins des entreprises, le taux d’insertion professionnelle est énorme – entre 80 et 100% ! Ces modules, qui durent entre 2 mois et 1 an, allient des périodes d’apprentissage au Cefochim et en entreprise. Elles varient d’année en année, les nouvelles venues étant la formation de technicien de production spécialisé en culture de cellules et celle de technicien de production spécialisé en qualification et validation des process biopharmaceutiques : Il y a de l’avenir en biopharma !

 

Des équipements dernier cri…comme en entreprises!

cefochim

Des équipements de pointe

Les points forts : des pilotes didactiques, de taille réduite ou réelle, qui reproduisent exactement les machines et laboratoires que les apprenants retrouveront en entreprise. Les bâtiments se sont peu à peu agrandis, notamment pour accueillir des équipements en biopharmaceutique dernier cri, avec des zones à atmosphère protégée pour la production de médicaments : dans ces salles, alimentées en eau stérile, on injecte de l’air pur ! Une nouvelle aire est dédiée à une technologie pleine de promesse, la thérapie cellulaire, dans laquelle se spécialisent plusieurs petites entreprises wallonnes issues de spin-off universitaires.

 

 

 

Sciences adventure, le pôle « jeunes » allié du CEFOCHIM

Mais en 2017, même s’il y a progrès, les filières sciences sont toujours boudées par les jeunes. C’est pour les sensibiliser dès le plus jeune âge que Sciences adventure a été créée. La structure fait partie des partenaires du Pass lors des journées thématiques à destination des élèves du secondaire, organisées tous les 2 ans autour de la chimie et des sciences de la vie. Mais elle mène bien d’autres actions : pour la fin du secondaire, des conférences mettant côte à côte un senior et un junior qui parlent de leur métier ; pour le primaire, des valisettes permettant aux enseignants de faire de la chimie sympa en classe ou encore des animations en partenariat avec Cap Sciences ; et pour le début du secondaire, des kits d’expériences que les professeurs peuvent utiliser même s’ils n’ont pas accès à un laboratoire. Ce programme tout nouveau est soutenu par la Fédération Wallonie/Bruxelles.

Découvrez le Lab’expo chimie et sciences de la vie du Pass.

Enregistrer