Le 21 novembre, c’est la journée mondiale de la télévision. Une initiative officialisée en 1996 par l’ONU qui voyait déjà  à l’époque le petit écran comme un instrument d’échange, d’expression et d’ouverture sur le monde.

Télécommande en main, yeux rivés sur l’écran et soupirs à la pub…sur 98% de Belges à disposer d’un téléviseur, vous faites peut-être partie de ceux qui salivent chaque lundi devant le meilleur pâtissier ou de ceux qui tremblent d’effroi devant les dernières élections présidentielles.

Installée dans les foyers depuis les années 50’, la télévision est omniprésente. Avec elle comme compagne du quotidien, la vie n’est-elle pas plus belle ?

1/ ÉDUQUER – INFORMER – DIVERTIR

Dans un monde sans cesse en mutation, la télévision s’est imposée comme un média de masse à fort potentiel. À une chaîne près, elle nous transporte d’un paysage idyllique à l’autre bout du monde à une guerre sans merci dans un pays voisin.  Joie, peur, tristesse ou étonnement, la télévision est riche des émotions et questionnements qu’elle provoque.

La télévision informe et éduque…

En « montrant » le monde, la télévision se fait relais. Face à certains faits, elle offre certaines clés de compréhension, présente les enjeux, vulgarise les problématiques économiques et sociales auprès de différentes audiences. En endossant ce rôle tantôt informatif, tantôt éducatif, elle tente de rendre l’information accessible au plus grand nombre, invite à réfléchir et se met au service de l’humanité.

télé-analyse
La télévision divertit

En plus « d’éveiller » aux choses du monde, la télévision longtemps perçue comme l’un des principaux vecteurs de savoir a rapidement évolué pour satisfaire les besoins d’individus en quête de loisirs. Désormais, aux programmes dédiés à la culture et à l’info, s’ajoutent de nombreuses émissions « spectacles », des jeux télévisés, des séries ou des shows de télé-réalité. Que ce soit à des fins commerciales ou pour répondre à une logique d’audience, la télévision n’est plus seulement un instrument qui renseigne et instruit, mais devient un passe-temps agréable et facile qui sert de plus en plus à se divertir.

La télévision engage et rassemble…

Alors que les modes de consommations évoluent, la culture de l’écran fait plus que jamais partie de notre quotidien.  Si on lui reproche souvent d’être un média « fermé » qui captive l’audience sans lui laisser l’opportunité de réagir, la télévision semble être en réalité un véritable vecteur de cohésion sociale lorsqu’elle nous emmène à la rencontre de l’autre.

A l’image de « Vu à la télé », le petit écran possède une dimension sociale non négligeable. Devant un film ou une émission, on rit, on pleure, on débat et surtout on échange et crée du lien social avec notre entourage mais aussi avec des communautés de personnes qui comme nous, se sont prêtées au « jeu » induit par la télévision. En provoquant toutes sortes d’émotions et de réactions, la télévision crée des conversations et parfois même elle fédère. Une dimension humaine et interactive qui tend à s’étendre au-delà de la sphère privée avec le développement des « Social TV » ou autres télés connectées.

C’est dans ces nombreux moments du quotidien qu’elle crée des habitudes, des instants de partage et offre un espace d’expression supplémentaire.

2/ DERRIÈRE LE SHOW ET LES PAILLETTES

Actuellement, on ne compte plus le nombre d’heures passées devant la télé. Mais que sait-on réellement de ce média, de ses opportunités et dangers ?

Souvenez-vous  du 13 décembre 2006…François de Brigode, journaliste à la RTBF, nous apprenait dans un flash spécial, la fuite du roi Albert II, suite à la décision du parlement flamand de prendre son indépendance par rapport à la Belgique. Un documentaire-fiction diffusé dans une période assez tendue à l’époque et qui remet en cause la confiance parfois « aveugle » qu’ont les téléspectateurs vis-à-vis de la TV.

Que que nous révèle cette situation ?

Entre propagande, contrôle et censure, information en direct non vérifiée, ou « canular » programmé, qu’en est-il de cette prétendue objectivité ?

  • Lorsqu’elle informe, la télévision reflète-t-elle avec exactitude la réalité de notre société ou véhicule-t-elle une seule et même vision du monde ?
  • Dans sa mission éducative, la télévision réussit-elle le pari de la démocratisation de la culture, de l’accès aux connaissances ou renforce-t-elle les clivages sociaux déjà préexistants en proposant, par exemple, une offre de télé numérique payante, basée sur les centres d’intérêts personnels ?
  • Lorsqu’elle divertit, la télévision participe-t-elle à la régression voire à l’ « abrutissement » des spectateurs, comme certains sociologues aiment à le dire ? Transforme-t-elle notre société en cette vision du monde empreinte de voyeurisme, de légèreté ou de vulgaire ?
  • En imposant une logique commerciale à la télévision, celle-ci dispose-elle toujours d’autant de neutralité dans la manière de choisir les sujets à traiter et dans la façon de les hiérarchiser ?

Si elle s’avère être l’un de nos compagnons préférés, la télévision est d’autant plus intéressante dans son analyse que chacune de ses composantes peut influencer notre interprétation des faits et notre représentation de la société. Entre le choix des images, le traitement des sujets, le statut du « présentateur », ou le timing d’une publicité, il revient au spectateur affûter son sens critique dans un univers médiatique où la multiplication des sources et la rapidité de diffusion le responsabilisent plus que jamais pour se faire son propre jugement.

3/ 1.2.3 ACTION

STUDIO_Télé
Submergé par la multitude de données médiatiques, l’individu doit apprendre très vite à décrypter les médias et à en décoder les usages et messages. Au Pass, l’animation STUDIO TV tient une place essentielle dans l’offre scolaire. Dès la 3ème primaire et jusqu’à la fin des secondaires, le Pass propose de nombreuses activités pédagogiques pour s’éduquer au média télévisuel et apprendre aux élèves à aiguiser leur sens critique.

En créant leur propre JT télévisé et en endossant tantôt le rôle du présentateur, du cadreur ou du monteur, découvrez l’envers du décor, prolongez le débat avec votre classe !