Tag "biodiversité"

Les abeilles, thermomètres de la planète

Le réchauffement climatique a des retombées importantes sur les abeilles. Et par voie de conséquence sur l’ensemble de la biodiversité. Au laboratoire de zoologie de l’UMONS, l’équipe du Professeur Pierre Rasmont étudie ces insectes depuis de nombreuses années. « Le risque climatique, ce n’est pas un petit risque ! C’est un bouleversement fondamental. On va vers un climat qui n’existe pas ; il est donc difficile de faire des projections… » Au

Les bombes à graines, c’est nature !

Faire un attentat de graines, c’est semer la vie… Voici quelques conseils pour fabriquer des bombes à graines chez vous. Vous pourrez aussi en réaliser au Pass durant les congés de Noël. Les bombes à graines s’inspirent d’une technique inventée par Masanobu Fukuoka, le père de l’agriculture naturelle : pour éviter que les oiseaux ne mangent les graines avant qu’elles aient le temps de germer, il les enrobait d’argile. Ces

L’homme qui plantait des arbres…en Inde

À 16 ans, en 1979, l’Indien Jadav Payeng s’est mis à planter des arbres sur l’île aride de Mujali. Sa forêt est aujourd’hui plus grande que Central Park. « Depuis trois ans, il plantait des arbres dans cette solitude. Il en avait planté cent mille. Sur les cent mille, vingt mille étaient sortis. Sur ces vingt mille, il comptait encore en perdre la moitié, du fait des rongeurs ou de tout

Le concombre de mer, porteur de grandes espérances

Un projet de recherche mené par l’UMONS et l’Université de Tuléar à Madagascar permet à des familles de pêcheurs de vivre de leur travail sans surexploiter les ressources marines. Au centre des attentions : le concombre de mer. Savez-vous ce qu’est l’holothuriculture ? C’est l’aquaculture des concombres de mer! Une culture qui a de l’avenir, si l’on en croit le Laboratoire de Biologie des Organismes Marins et Biomimétisme de l’UMons

Anciens sites nucléaires: des labos à ciel ouvert

À Tchernobyl, près de 30 ans après l’explosion de la centrale nucléaire, ou en Polynésie, un demi-siècle après les essais atomiques, la vie a repris ses droits. Mais pas tout à fait comme avant… Des îles Galapagos aux pôles en passant par les forêts tropicales : les sites naturels sont de formidables laboratoires à ciel ouvert pour les biologistes qui en découvrent toujours un peu plus sur les mystères de

Un prix belge pour soutenir les efforts « verts »

Chaque année depuis 10 ans, le Prix belge de l’Énergie et de l’Environnement met en avant des initiatives privées, publiques ou citoyennes. Une initiative soutenue par le Pass comme par 120 autres organisations, ainsi que par les 3 Communautés. Voici le palmarès 2015. Les organisateurs de cet événement à portée nationale mettent chaque année les petits plats dans les grands lors de cette remise de prix, qui a eu lieu, pour

Sur les traces des chauves-souris

Petits mammifères encore méconnus, les chauves-souris passent l’hiver dans des endroits humides où elles ne seront pas dérangées. Le tunnel qui reliait autrefois les charbonnages de Crachet et du Grand-Trait à Frameries fait partie de leurs gîtes de prédilection… Chaque hiver, l’asbl de protection de la nature Natagora, et plus particulièrement son groupe de travail Plecotus, procède au comptage des populations de chauves-souris dans nos régions. Durant les saisons froides

Made in abeilles, une ruche aux couleurs du Pass

Soutenir les apiculteurs de Wallonie en parrainant une ruche : c’est le projet original que propose la coopérative Made in abeilles aux entreprises. Le Pass s’est laissé séduire!   En quelques chiffres, voilà planté le décor de la toute jeune asbl Made in abeilles née en 2011 : un beau résultat en très peu de temps! C’est que, d’emblée, le projet a reçu l’adhésion des entreprises, heureuses de pouvoir contribuer

Natura 2000 : plus de biodiversité en Wallonie

Natura 2000, c’est un gigantesque maillage d’habitat naturel à échelle européenne visant à maintenir la biodiversité. Il se décline au sein de chaque région d’Europe, et donc aussi en Région wallonne. Le terril du Pass, le Mont Ostène, est concerné… Maillons écologiques On en prend conscience maintenant depuis plusieurs décennies : si certaines espèces animales et végétales diminuent, voire disparaissent, c’est parce qu’elles disposent de moins en moins de lieux