Pour permettre aux enfants moins favorisés d’ouvrir leurs horizons, la Fondation Créa-kids les invite, par son soutien logistique et financier, à vivre des activités culturelles ou sportives. Près d’une centaine d’entre eux en bénéficient actuellement dans la région de Mons.

Permettre aux enfants de familles moins chanceuses de sortir de leur cadre habituel, de faire du sport, de la musique, d’aller au musée ou au cinéma : c’est ce à quoi oeuvre la Fondation Crea-kids depuis quelque temps. A la base, un groupe d’amis aux parcours professionnels différents mais complémentaires, qui avaient tous envie de compléter leur sphère de vie famille/travail par une action durable sur la société. Et un constat, né de leurs expériences professionnelles : on ne naît pas et on ne grandit pas tous avec les mêmes chances dans la vie. Une envie commune donc de rééquilibrer un peu la balance…

Créa-kids : lutter contre le déterminisme social

Le président de la fondation, Jonathan Péromet, par exemple, travaille dans le para-judiciaire avec des personnes qui ont un parcours délinquant. “Je viens après, quand les gens ont raté des étapes de leur existence”, explique-t-il. ” Ce qu’on voudrait, c’est avoir un impact préventif. Non pas en créant une nouvelle école de devoir ou une nouvelle institution, mais en apportant une aide là où il y a un manque.” L’idée ici est de faire découvrir aux enfants de 4 à 12 ans un maximum d’activités qui puissent apporter de la connaissance, de la créativité, de l’estime de soi pour lutter contre ce “déterminisme social”.

Stimuler la créativité et l’estime de soi

Stimuler la créativité et l’estime de soi constituent des éléments importants de l’action de Créa-kids. “En terme d’interventions préventives”, peut-on lire sur le site web de la Fondation, “il apparaît que la stimulation de la créativité des enfants est un facteur fondamental de la réussite éducative. La créativité est censée permettre le développement de nombreuses compétences, telles que l’autonomie, le leadership, l’estime de soi, la proactivité et la maîtrise de soi” (Tolende Botuli).

Le Pass soutient Créa-kids

Pour parvenir à ces objectifs, Créa-kids joue le trait d’union entre les publics-cibles et les institutions partenaires. Parmi les premiers, on trouve pour l’instant le CPAS de Mons, avec la Cité de l’enfance et l’Action en Milieu Ouvert (AMO) l’Ancrage, ou encore la Résidence Rolland, soit une centaine d’enfants qui bénéficieront dans un premier temps de sorties culturelles grâce au réseau Créa-kids.
Parmi les seconds, plusieurs institutions ont marqué leur intérêt et apporté leur soutien : c’est le cas du Pass qui accueillera des enfants dans ses expositions et animations scientifiques, mais on trouve aussi le Mac’s et le CID au Grand-Hornu, la Maison des Mathématiques à Quaregnon, Imagix Mons et d’autres s’ajouteront bientôt…
D’ici juin, les enfants pourront par exemple aussi découvrir les activités de l’Académie de musique de Mons, de manière à pouvoir faire une choix de cours dès la prochaine rentrée de septembre s’ils ont un coup de coeur pour un instrument en particulier.

Autre volet intéressant : la Fondation sponsorise 400 séances de logopédie pour des enfants fréquentant des écoles à encadrement différencié.

Appel aux dons

La Fondation veut créer un effet de levier en mobilisant les experts de différentes disciplines, les associations et institutions qui veulent s’impliquer dans ce projet. Un levier humain mais aussi financier pour que l’action soit durable dans le temps. Elle fait donc appel aux dons pour compléter l’apport de départ des membres.
A lire aussi, un article très intéressant sur l’importance de la créativité, publié sur le blog de Créa-kids.