Depuis 30 ans, nos populations d’oiseaux ne cessent de diminuer. Entre la dégradation de leurs habitats, l’expansion des activités humaines, l’utilisation des pesticides et d’autres produits chimiques sur les champs et dans nos potagers… nos amis à plumes ont du mal à faire face.

Mais pourquoi devrions-nous les aider ?

Illustration mésange charbonnière1/ Les oiseaux mangent des insectes qui attaquent notre potager

Les oiseaux sont des véritables alliés du jardin ! Certains oiseaux sont friands de petites bestioles gluantes et croquantes. Ils nous aident à lutter contre les insectes nuisibles qui s’attaquent à nos floraisons et nos cultures. La mésange charbonnière, par exemple, dévore les chenilles et aide à éliminer la piéride du chou qui ravage nos potagers.

2/ Les oiseaux sont des semeurs de graines hors pair   

La fiente d’oiseau porte chance ? Peut-être pas… mais elle peut porter des graines de plantes que l’oiseau frugivore a mangé. Quand les graines sont rejetées dans les fientes, elles sont enrichies par cet engrais naturel et pousseront, là où les oiseaux ont déposé leur… colis.

Nos amis ailés ont joué un rôle important dans la colonisation végétale de notre terril, le “Mont Ostène”, terril du Crachet. Ils nous ont apporté des graines d’un grand nombre d’espèces d’arbres et ont contribué à transformer ces buttes minérales en collines forestières !

3/ Les oiseaux animent notre paysage sonore   

Les différents cris et chants des oiseaux font partie de notre paysage sonore. Pépiement, gazouillement, roucoulement, piaillement… ce concert quotidien témoigne de la diversité des espèces.

Pour savoir quel oiseau est en train de chanter, une appli gratuite y est dédiée : BirdNET. Conçue comme un Shazam des chants d’oiseaux, cette appli vous permettra d’identifier presque 1000 espèces d’oiseaux.

Protéger les oiseaux, c’est aussi protéger ce patrimoine sonore naturel.

Comment s’engager pour les oiseaux

Envie d’aider nos amis à plumes ? Voici quelques idées que vous pouvez faire chez vous, et en balade.

1/ Participer à une campagne de science citoyenne

Aidez les scientifiques à récolter des informations sur les oiseaux dans votre jardin, votre quartier ou votre parc préféré. Mieux on comprend les problèmes, mieux on peut les résoudre !

insectesBirdLAB[1] : Transformez votre jardin ou votre balcon en laboratoire scientifique en y installant deux mangeoires et en suivant les visites des oiseaux ! Les données récoltées vont permettre aux chercheurs de mieux comprendre les comportements des oiseaux à table et leurs stratégies de recherche de nourriture.

Natagora[2] : A vos jumelles ! Chaque hiver, Natagora vous invite à compter les oiseaux qui visitent votre jardin. Les données récoltées aident ensuite les scientifiques à suivre les changements des populations des oiseaux.

 

2/ Installer des nichoirs dans votre jardin

La perte de sites de nidification est un réel problème pour les oiseaux. Un oiseau peut survivre sans un nid, mais en a besoin pour se reproduire. Pas de nids, pas d’oisillons !

Installer un nichoir dans votre jardin est une façon simple et efficace de lutter contre la disparition des oiseaux. Vous pouvez construire votre propre nichoir [3], adapté à la taille de votre espèce d’oiseau préféré, ou en achetez un sur le site de Natagora[4].

Les futures familles à plumes vous remercieront !

Vous pouvez partager vos photos, constructions et résultats avec nous sur les réseaux sociaux !

 

– Article rédigé par Sarah, muséographe au Pass –

 

[1] https://www.birdlab.fr/

[2] https://oiseaux.natagora.be/fr/en-pratique

[3] https://natureaujardin.natagora.be/fileadmin/Nature_au_Jardin/Fiche_conseil/fiche_NATAGORA_NAJ_nichoirs_BIL_08050.pdf

[4] https://www.fr.vivara.be/boutiqueverte?gclid=CjwKCAjw9MuCBhBUEiwAbDZ-7imXsF0JO2Oirl3YAE6ilbygSRRQGpoSrmX4d7oadCFkEgpxkK5_AhoCej4QAvD_BwE

Image de couverture : Jill Wellington de Pixabay