Initiative de l’ONG Bibliothèques Sans Frontières, le programme “les Voyageurs du Code” vise à rendre accessible à tous, simple comme un jeu, la programmation informatique. La toute jeune antenne belge participe aux journées scolaires “la technique, c’est physique” du Pass.

logo_vdc2Cela paraît bizarre à première vue – on a plus souvent tendance en effet à opposer livres et ordinateurs -, mais c’est au sein des bibliothèques que se développe actuellement un projet d’éducation d’envergure autour de la programmation informatique : les Voyageurs du Code! Et puis, quand on creuse, cela devient évident : la programmation, c’est un langage! Un langage important à maîtriser au 21e siècle si on ne veut pas rester en marge…
On a souvent dit que l’analphabète du 21e siècle serait celui qui ne maîtriserait qu’une seule langue; le futurologue américain Alvin Toffler pensait pour sa part que ce serait “celui qui ne pourrait pas apprendre, désapprendre et réapprendre”.
Les Voyageurs du Code, eux, sont convaincus que la maîtrise du numérique et des langages de programmation informatique constituent un enjeu central “pour que nos enfants ne soient pas des consommateurs digitaux, mais deviennent des citoyens du numérique éclairés et créatifs”.

Les Voyageurs du Code, un projet porté par Bibliothèques Sans Frontières

Créée en 2007, l’ONG Bibliothèques Sans Frontières est active dans une vingtaine de pays et oeuvre à faciliter l’accès des personnes plus vulnérables à l’éducation et au savoir. Elle est présente dans plusieurs pays d’Afrique, à Haïti, au Moyen Orient, mais aussi aux Etats-Unis, en Australie et en Europe. “La problématique de l’accès au savoir et à l’information est également présente dans ces pays.”
Et l’ordinateur constitue aujourd’hui un média important dans cette accessibilité. L’ONG a donc lancé le réseau Voyageurs du Code, qui commence à essaimer un peu partout. “La fracture numérique est bien sûr financière, mais pas seulement; elle concerne aussi l’usage. Il devient de plus en plus important de savoir coder », explique Camille Françoise, chargée de projet en Belgique. “La programmation informatique, c’est un langage, avec une syntaxe et une grammaire”. Active depuis septembre 2015, l’antenne belge des Voyageurs du code a déjà formé en quelques mois une cinquantaine de bénévoles à Bruxelles et en Wallonie et touché quelque 200 personnes; et cela ne fait que commencer.

Les Voyageurs du Code, basé sur un réseau de bénévoles

voyageurs_du_codeL’idée est de créer un réseau de bénévoles qui ont envie de s’engager pour mettre en place des ateliers numériques : aucun prérequis n’est nécessaire! “Les personnes qui se proposent ont des profils très variés, des étudiants ou des personnes plus âgées qui sont sensibles au numérique, à l’importance des bibliothèques ou à la transmission de savoirs. On les forme à former!”
Quant aux publics à qui s’adressent ces ateliers, ils sont aussi diversifiés – enfants, ados, adultes, férus d’ordinateurs ou complètement novices. L’association met donc au point un panel d’outils qui peuvent s’adapter aux différents publics. Quel plaisir de pouvoir créer ses propres jeux vidéos et de comprendre comment tout cela fonctionne…

 

Découvrez-en plus sur la philosophie des Voyageurs du code dans cette vidéo :

Appel lancé aux bénévoles et aux structures

Les Voyageurs du Code sont à la recherche de bénévoles désireux de donner un peu de leur temps dans ce projet. Ils se mettent aussi à la disposition des structures intéressées par cette mission, que ce soient des bibliothèques, des maisons de quartiers ou des associations, pour faire de ce projet un vaste programme populaire. Consultez le site web pour l’agenda des formations.
L’association proposera un atelier lors des journées thématiques “La technique, c’est physique”, destinées aux élèves de la 1re à la 4e secondaire, du 18 au 22 avril.