Deux étudiants portugais passionnés de biotechnologies ont visité plusieurs musées de sciences belges la semaine dernière et présenté des expériences de leur “lab-in-a-box”. Ils sont passés par le Pass.

Francisco et Beatriz, étudiants de 17 ans respectivement originaires de Coimbra et Sintra au Portugal, ont fait escale au Pass, la semaine dernière, au cours de l’étape belge du World Biotech Tour Ambassadors. Ils ont visité les expositions “Mon corps, ma santé” et “Génétique , la vie décodée?” avant de présenter devant quelques animateurs du Pass ainsi que des chercheurs de l’UMons une expérience ludique relative aux tests de paternité. Cette démonstration fait partie du “lab-in-a-box”, laboratoire de poche qui permet de faire des sciences avec le grand public dans les lieux les plus divers.

Les biotechnologies à la portée de tous

Parmi les autres activités proposées dans cette valise pédagogique, “Take a cell fie” intéressera particulièrement les jeunes, puisqu’elle propose de transformer leur smartphone en microscope pour observer de plus près leur ADN! Une autre animation invite les participants à tuer les virus grâce à une boule interactive. Enfin, un jeu de cartes mettant en lien des biotechnologies avec différents personnages incite à la discussion pour arriver à la conclusion que, décidément, partout dans le monde, quels que soient notre profession, âge, état, nous avons tous besoin un jour ou l’autre des biotechnologies.

Après le Pass, cap sur Parentville et Technopolis

DSC_0822(1)
Francisco, Beatriz et les organisateurs du World Biotech Tour avaient ensuite rendez-vous au Centre de culture scientifique de Parentville, à Technopolis à Malines (le musée partenaire du World Tour pour la Belgique), ainsi qu’au Parlement européen à Bruxelles. Pour ces jeunes étudiants qui se destinent à des études universitaires en sciences biomédicales ou en chimie, c’est l’occasion de voir comment les biotechnologies sont perçues et présentées dans d’autres pays que le leur.

World Biotech Tour, un programme de sensibilisation international

En réalité, les 2 chanceux ambassadeurs portugais font partie d’un vaste programme international, le World Biotech Tour, soutenu par la Fondation Biogen Idec, qui a chargé l’Association des centres de science-technologie (ASTC), basée à Washington, de le mettre en place. Ce programme s’étend sur plusieurs années, et parcourra dans un premier temps le Japon, le Portugal et la Belgique. “L’idée, explique Walter Staveloz qui organise ce tour, c’est de s’adresser aux jeunes avec quelque chose qui ressemble à des tournées de concert rock. Que peut-on faire dans un centre dédié aux sciences pour communiquer autour des biotechnologies et faire prendre conscience aux gens de tout ce qu’elles peuvent leur apporter ?”
Les centres de sciences sélectionnés pour cette année (à Lisbonne, Tokyo et Malines) ont mis sur pied un festival de sciences dédié aux biotechnologies, organisé des cafés-sciences et des rencontres avec les chercheurs, ou encore mis au point une chasse au trésor dans les expositions ne traitant pas a priori de ce sujet pour démontrer que les biotechs sont en réalité présentes tout autour de nous… “On s’est aussi posé la question : comment faire avec les personnes qui ne vont jamais au musée ? Le programme propose que chaque musée qui fait partie du Tour s’associe avec un centre culturel, par exemple pour faire découvrir les biotechnologies à ce type de public.” Enfin, le troisième pôle du programme concerne les ambassadeurs, des jeunes prêts à partager leur passion, comme Francisco et Beatriz.
Les prochaines années, le World Biotech Tour fera escale dans d’autres musées des sciences d’autres pays du monde. Un congrès clôturera l’ensemble. Objectif : augmenter l’impact et la visibilité des biotechnologies chez les jeunes et le grand public.

Retrouvez l’actualité du World Biotech Tour sur Facebook : https://www.facebook.com/WorldBiotechTourASTC