Faire un attentat de graines, c’est semer la vie… Voici quelques conseils pour fabriquer des bombes à graines chez vous. Vous pourrez aussi en réaliser au Pass durant les congés de Noël.

Les bombes à graines s’inspirent d’une technique inventée par Masanobu Fukuoka, le père de l’agriculture naturelle : pour éviter que les oiseaux ne mangent les graines avant qu’elles aient le temps de germer, il les enrobait d’argile. Ces « boules » étaient employées pour végétaliser des espaces arides et pour la reforestation.
Mais l’idée de « bombe » s’apparente à un acte politique : la technique a donc été reprise sous le nom de « seed bomb » ou « bombe à graines » dans les années 70 aux Etats-Unis avec le mouvement Green guerilla. Ces guerilleros d’un nouveau genre investissaient ainsi des friches ou des espaces en ville laissés à l’abandon. Une idée qui a…germé un peu partout dans le monde.

Des bombes à graines pour reverdir les villes

bombes à grainesLancer des bombes à graines, c’est une façon assez libre de semer des plantes : en ville, on donne ainsi une chance à la nature de reprendre un peu de place face au béton. Au pied des arbres le long des rues, dans les terrains vagues et autres lieux abandonnés… Une façon de redonner des couleurs à la ville, mais aussi de procurer un peu de nourriture aux abeilles et autres insectes !
Hors des villes, faites attention aux zones protégées, comme les Réserves naturelles : n’y jetez pas vos bombes !
Choisissez des plantes de chez nous et respectez leur période de germination lorsque vous les lancez : si le printemps est la période idéale, vous pouvez, en adaptant les semences choisies, les jeter en ville jusqu’au début de l’automne. Après quelques bonnes pluies, vos seeds bombs vont absorber l’eau, et les graines pourront germer tranquillement, avant de pousser et de fleurir !
Quelques idées de mélanges :
– Pour attirer les oiseaux : oseille, centaurée noire et cardère sauvage.
– Pour déguster : capucine, ciboulette, radis et oseille.
– Pour un mélange de couleurs : coquelicots, bleuets de champs et tournesol.

Quelques recettes de bombes à graines

bombes à grainesVoici un exemple de recette à base d’argile :
Pour réaliser une vingtaine de bombes à graines, mélangez dans un saladier
– 10 cuillères à soupe de terreau
– 8 cuillères à soupe d’argile en poudre (blanche, rose, verte… peu importe)
– 1 cuillères à soupe de graines
Mélangez soigneusement toutes ces poudres.
Puis versez 50 ml d’eau environ afin d’obtenir la consistance d’une pâte à modeler.
Reste à façonner dans le creux de la main des boules de la taille d’une noix.
Laissez sécher à l’air libre pendant 24h environ, afin que l’argile se solidifie. C’est termi-né !
L’argile offre à la graine une sécurité contre les animaux et les insectes, l’obscurité, la chaleur, l’humidité. Le terreau apporte les nutriments nécessaires à sa germination.
bombes à grainesDécouvrez aussi 2 recettes à base de papier mâché fait maison, qui ont inspiré l’équipe d’animation pour l’atelier qu’elle proposera durant l’opération «Le Père Noël est un maker», du 26 au 30 décembre 2016 et du 2 au 4 janvier 2017. Une chouette idée de « boule » à pendre au sapin ou de petit cadeau à offrir aux convives !
http://blogs.paris.fr/casepasseaujardin/2012/12/10/bombes-de-graines-pour-noel/
http://www.trucsetbricolages.com/bricolages/comment-faire-des-bombes-de-semences

Alors, venez avec nous réaliser vos “bombes à graines” durant les congés de Noël et participez à d’autres ateliers originaux pour faire de la couture électronique, détourner des meubles en kit, créer une ville idéale et bien d’autres choses hors du commun!

Fukuoka, jardinier de la simplicité

Si vous voulez mieux connaître Masanobu Fukuoka et sa philosophie toute particulière face à la nature :