Enfin atteinte par la sonde américaine New Horizons, Pluton…à 5 milliards de kilomètres de la Terre, commence seulement à révéler ses secrets. De son côté, le robot Philae, déposé par la sonde européenne Rosetta, explore la comète Tchouri à son rythme. Le système solaire n’est pas prêt d’arrêter de nous surprendre!

Contrairement à l’album “Mauvaises nouvelles des étoiles” commis par Serge Gainsbourg dans les années 1980, les nouvelles de l’espace sont plutôt bonnes, ces derniers temps, et en tout cas très nombreuses!

Premières images de Pluton

Elles nous proviennent d’abord de Pluton et de son satellite Charon : après neuf années de voyage, la sonde américaine New Horizons, bardée d’instruments scientifiques, a enfin pu survoler Pluton et nous en délivrer les premières images. Située à plus de 5 milliards de kilomètres de la Terre, Pluton est un astre assez étonnant : découvert en 1930, considéré depuis lors comme la neuvième planète du Système solaire, il a été « rétrogradé » au rang de planète naine en 2006…
L’arrivée de la sonde américaine à proximité est un événement! Les premiers résultats qu’elle a transmis ont révélé que Pluton est un monde passionnant, étonnamment actif… On y a même trouvé des glaciers un peu particuliers, composés de glace d’azote!
Pluton fait partie d’une famille d’objets identifiée récemment, la ceinture de Kuiper, qui se situe au-delà de l’orbite de Neptune. Et contrairement aux idées reçues, même aussi loin du Soleil, il s’en passe des choses. L’exploration ne fait que commencer!

Le robot Philae explore Tchoury

Autre “morceau du ciel” à se révéler à nous peu à peu : la comète Tchouri qui a reçu la visite du petit robot Philae, déposé là récemment par la sonde européenne Rosetta. En août dernier en effet, la sonde européenne Rosetta avait réussi l’incroyable exploit de se satelliser autour de l’astre de glace… Depuis, il s’en est passé des choses : en novembre, Rosetta a réussi un autre exploit : déposer le petit robot Philae sur le noyau de la comète ! Cet atterrissage un peu particulier ne s’est pas déroulé comme prévu : si Philae s’est bien posé sur la comète, c’est après plusieurs rebonds qui l’ont conduit dans une région peu accueillante… Faute d’ensoleillement suffisant pour recharger ses batteries solaires, le robot est tombé en léthargie, en attente de jours meilleurs. En juin, le contact avec Philae a pu être rétabli, avant de se couper à nouveau il y a quelques jours.
Pendant ce temps, la comète s’approche de plus en plus du Soleil et est de plus en plus active. Les images ne cessent de devenir de plus en plus spectaculaires !

La Nuit des Etoiles au Pass

Bien sûr, toutes ces péripéties sont du pain bénit pour les membres du Cercle d’astronomie de l’UMons, qui les suivent avec passion et transmettront les images et les informations les plus récentes au cours de la Nuit des Étoiles qui se déroulera au Pass les samedi 8 et dimanche 9 août 2015.
Et le suspense restera entier : quelques jours après la Nuit des Étoiles en effet, Tchouri passera au plus proche du Soleil, avant de s’en éloigner à nouveau. Qu’adviendra-t-il de Rosetta et Philae ? La suite de ce fabuleux roman-photo l’an prochain lors de la Nuit des Étoiles 2016!!