Intéressée depuis toujours par les sciences, Clémence Derumier, 19 ans, a entamé des études en dentisterie.

Comme la plupart des jeunes interrogés sur leurs souvenirs du Pass quand ils étaient enfants, Clémence dresse son hit-parade imparable : le chantier-garage, le studio télé, le labyrinthe et la création d’un film d’animation. Habitant dans la région de Mons, Clémence Derumier a fréquenté le Pass à la fois en famille, avec l’école et lors de fêtes d’anniversaires. Si ce sont surtout les animations qu’elle garde en tête, Clémence se souvient avoir été marquée, dans l’exposition sur le corps humain, par la zone dédiée aux poumons : “On montrait le poumon d’un fumeur et à côté celui d’un non-fumeur; le premier était petit et tout noir”.

Dentiste, une autre façon de soigner les gens

Clémence

Une année à l’étranger, c’est l’occasion de faire beaucoup de rencontres.

Le corps humain a toujours intéressé Clémence : petite, elle voulait devenir médecin ou pédiatre. Intéressée par les branches scientifiques comme la biologie ou la chimie Clémencedurant ses études secondaires à l’Athénée Marguerite Bervoets, elle s’est finalement dirigée vers la dentisterie. “C’est une autre façon de soigner les gens; il y a aussi l’aspect esthétique qui m’attire dans ce métier. J’ai toujours bien aimé aller chez le dentiste, alors, pourquoi pas en faire ma profession ?”
Elle n’a pas choisi la facilité : une grosse sélection s’opère dès la première année d’études. A l’ULB, ils étaient plus de 200 au début de l’année, et à présent, les auditoires sont déjà clairsemés…
Avant d’entamer ses études, elle est partie un an aux États-Unis à Phoenix en Arizona, à la fois pour poursuivre l’apprentissage de l’anglais (elle a toujours aimé les langues également) et pour découvrir une autre culture. Une chouette expérience dont elle est revenue plus riche et gonflée à bloc pour entamer son long cursus d’études!

 

 

Lire aussi  :