Depuis 15 ans, Christelle Monnoye imprime sa marque d’illustratrice et de graphiste à l’image du Pass. Du look de Tuttipass  aux illustrations d’expositions, des dépliants promotionnels aux outils d’aide à la visite, des affiches aux dossiers de presse, Christelle a son style bien à elle. Elle vient de créer le visuel pour la campagne de communication de Noël. Portrait. 

illustratrice   illustratriceillustratrice

 

 

 

 

 

 

 

Elle est le crayon du Pass, la « patte », celle qui met en dessins, en images ou en forme la majorité des publications qui sont éditées par le Pass à destination du grand public comme des écoles. D’ailleurs, elle est toujours en train de griffonner durant les réunions…C’est sans doute à ce moment qu’elle trouve l’inspiration !
Elle, c’est Christelle Monnoye, diplômée de l’Ecole de recherche Graphique (ERG) de Bruxelles, section narration (illustration). Faisant partie de l’équipe de communication du Pass depuis son arrivée il y a une quinzaine d’années, elle met son talent au service de ce département mais aussi de l’équipe d’animation et de la muséographie.

« Je suis terriblement chanceuse de travailler dans mon domaine de formation depuis tant d’années, de beaucoup dessiner, et cela dans un environnement assez génial… »

En quoi consiste exactement le travail de graphiste ?
illustratriceillustratrice– C’est trouver une façon sympa, claire, lisible, agréable de présenter du contenu et de l’agencer avec des photos ou des illustrations. C’est l’adapter au public auquel on s’adresse, par exemple ici, les enfants pour les carnets d’animation destinés aux écoles, les journalistes pour les dossiers de presse, le grand public pour les flyers ou les expositions …. J’ai par exemple récemment refait le graphisme de l’expo Monsieur Machine et de la cafétéria.
Et celui d’illustratrice ?
– Graphisme, illustration, tout se mêle ! Dès qu’il y a de la créativité qui entre en jeu, c’est gai pour moi ! Mes illus répondront mieux à cette question… Celles que j’ai beaucoup aimé faire, ce sont les fresques du couloir des inventions ainsi que les illustrations que j’ai réalisées pour l’exposition «Qu’est-ce qu’il ne faut pas inventer ! ».

illustratriceillustratrice

 

Comment trouves-tu tes idées ?
– Parfois, j’ai déjà des idées assez précises suite au briefing, à la réunion que l’on fait au départ d’un projet. Je fais aussi des recherches internet sur le thème abordé et je pêche ainsi des idées à gauche et à droite sur des choses auxquelles on n’avait pas pensé a priori, une ambiance, une tonalité de ce que je voudrais donner à voir. Mais souvent, en réunion, des idées amènent d’autres idées.
Quelles techniques utilises-tu ?
– Mes techniques sont variées, tout dépend du travail. La plupart du temps, le travail consiste à dessiner à la main, soit au crayon – suivi d’un encrage réalisé à la table lumineuse-, soit directement à l’encre ou au feutre. Ensuite je scanne l’illu, je la nettoie et je la mets en couleur à l’ordinateur. C’est le travail de la plupart des illustrateurs et des BDistes actuels, même si de plus en plus dessinent directement sur palette graphique.

Pour la campagne de communication destinée à promovoir l’événement de Noël 2016, intitulée “Le Père Noël est un maker”, Christelle a utilisé de tout autres talents, comme le montre le making off réalisé pour la circonstance :

Découvrez également le “Draw my event” réalisé pour promouvoir les services “event” du Pass :