Un livre écrit par son petit-fils et une émission sur Télé MB – tournée au Pass – ont remis à l’honneur récemment l’avocat Jean Fonteyne, qui participa au film “Misère au Borinage” au cours des grèves de 1932.

“Misère au Borinage”, un documentaire engagé

“Misère au Borinage”, documentaire engagé de 1933 qui plonge dans la réalité des familles de mineurs borains, a longtemps été interdit. Il est l’oeuvre de Henri Storck et Joris Ivens, et inspiré par le vécu du docteur Paul Hennebert, médecin dans un coron du Levant de Mons, qui côtoyait la misère au quotidien. Jean Fonteyne est le troisième homme du film : en tant qu’avocat, il va aider les réalisateurs à “se protéger des tracasseries administratives causées par les forces de l’ordre. Plusieurs mois après la fin de la grève insurrectionnelle, l’ambiance reste très tendue au Borinage”, comme l’explique Jean Lemaître dans le livre consacré à son grand-père.

“C’est un joli nom, camarade”

Dans ce livre, “C’est un joli nom camarade”, paru aux Éditions Aden, Jean Lemaître mêle ses souvenirs personnels, la petite histoire et la grande histoire pour raconter la vie très engagée de son grand-père, côté maternel, Jean Fonteyne. Il raconte comment, issu d’une famille bourgeoise libérale, cet homme fut amené petit à petit à s’engager pour la cause ouvrière – comme de nombreux intellectuels d’ailleurs lors de la grève de 1932 – et à devenir l’avocat de l’internationale communiste. Résistant, déporté, sénateur…et cinéaste amateur, puisque, tout en aidant Storck et Ivens dans leur entreprise documentaire, il a réalisé un film sur le film. “Autour du Borinage” reprend des scènes du tournage “Misère au Borinage” enrichies de reportages personnels tournés au cours de ses visites successives dans la région de 1934 à 1936. “Nous sommes le 8 février 1935”, conte Pierre Lemaître. “André Gide, de passage dix jours en Belgique, souhaite connaître ce fameux Borinage, devenu symbole international de résistance ouvrière. Jean Fonteyne lui sert de guide. Ils se rendent à Quaregnon, puis à Jemappes où ils rencontrent des habitants logés dans des baraques. L’écrivain français, auteur de La Symphonie pastorale, a les larmes aux yeux lorsqu’il recueille le récit d’une mère de neuf enfants, ne pouvant les envoyer à l’école, car ils n’ont pas de chaussures à se mettre aux pieds…”

Quartiers d’histoires, l’émission de Télé MB

L’émission Quartiers d’histoires” de Télé MB, qui réalise un important travail de mémoire collective régionale, a consacré récemment deux numéros à cet épisode tragique du Borinage et à la personnalité de Jean Fonteyne. Son petit-fils, Jean Lemaître, est journaliste et professeur à l’IHECS. Il est interviewé au Pass, dans l’exposition “le Grenier des Histoires”, où l’on peut voir sur les grands écrans de nombreux films d’archives relatifs à la vie dans et autour des charbonnages ainsi qu’aux mouvements sociaux qui y ont été liés.