Bee Welcome : une campagne menée par Made in abeilles pour mettre en avant l’utilité des insectes dans nos jardins. A la rencontre des syrphes, carabes et autres forficules, ces super-héros de la biodiversité.

Nous avons déjà consacré un article sur le sujet : l’association Made in abeilles soutient les apiculteurs de Wallonie et de Bruxelles en proposant aux entreprises de parrainer une ruche. Pour chaque parrainage, une colonie d’abeilles est offerte à un apiculteur. Le Pass adhère à ce projet depuis quelques années et les membres du personnel reçoivent tous les ans un délicieux pot de miel fabriqué par les butineuses de la région.
A côté de cette activité de soutien aux apiculteurs, l’association entend mener des projets de sensibilisation auprès des enfants comme des adultes.

Insectes, super-héros de la biodiversité

insectesImportantes pour la biodiversité, notamment de par leur rôle de pollinisatrices, les abeilles subissent les conséquences du réchauffement climatique et des activités humaines. Mais elles ne sont pas les seules à jouer un tel rôle. Dans sa nouvelle campagne, Made in abeilles met en avant les autres pollinisateurs ainsi que les insectes qui ont toute leur utilité dans nos jardins. A travers son projet « les super-héros de nos jardins » auquel est dédié un site web, Made in abeilles appelle e à préserver la biodiversité de nos régions en apprenant à mieux connaître quelques-uns de ses bienfaiteurs minuscules et méconnus. La chrysope, l’osmie, le carabe, le syrphe, la forficule, le bourdon ou la coccinelle : les uns sont en danger parce que nous méconnaissons leur utilité, les autres parce qu’ils sont victimes des pesticides, répandues pour tuer les insectes ou les mauvaises herbes. « On retrouve ces substances très dangereuses dans l’eau, dans le sol, dans les fleurs et donc dans le pollen et le nectar dont les pollinisateurs se nourrissent. Ils sont empoisonnés petit à petit. »

Bee Welcome : un film d’animation et un dossier pédagogique consacrés aux insectes

Le site web propose un film d’animation et un dossier pédagogique présentant ces insectes comme des super-héros qui vont sauver nos jardins. On y apprend à reconnaître leurs caractéristiques, leur apport pour la biodiversité, mais aussi de quoi ils se nourrissent et l’abri dont ils ont besoin. Par exemple, la chrysope adulte se délecte du thym et de l’origan, du pissenlit, des primevères et des mauves ; tandis que sa larve dévore les œufs, larves et adultes de nombreux ravageurs comme les pucerons et les chenilles.

 

Comment aider ces super-héros ?

Ce n’est finalement pas très compliqué de faire revenir ces insectes chez nous. Il suffit de retrouver quelques habitudes et de poser quelques gestes très simples : planter des espèces mellifères, spécifiquement des espèces de chez nous. Préserver un espace sauvage dans le jardin : pas besoin de tondre l’entièreté de façon impeccable ! Utiliser des écorces pour limiter l’arrivée des mauvaises herbes. Ne plus utiliser de pesticides. Et pour leur permettre de trouver refuge, en fonction des besoins de chaque espèce, à côté des tas de bois ou autres monticules de pierres laissés ça et là, pourquoi ne pas installer un hôtel à insectes ? Si vous êtes un peu bricoleur, vous pouvez le construire vous-mêmes. Vous pouvez aussi le commander sur BeeWelcome et soutenir ainsi les actions de l’association. Vous embellirez votre jardin et pourrez personnaliser votre “hôtel” en agençant les modules comme vous le souhaitez…

Hôtels à insectes

http://www.hotel-insectes.com/

insectesMais c’est quoi, un hôtel à insectes ? C’est un gîte qui permettra à différentes espèces de trouver ce dont ils ont besoin, puisque chaque insecte à des besoins différents. Certains aiment un lit de paille, d’autres des feuilles mortes, des écorces ou des tiges creuses où élever leurs petits. Leurs portes d’entrée seront différentes également…

Alors, à vos outils !

 

 

 

A propos des abeilles, relisez également l’article consacré à la cartographie européenne des abeilles, vaste projet auquel participe activement le service de zoologie du Professeur P.Rasmont de l’UMONS.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer