Comment faire revenir de la main-d’oeuvre dans les charbonnages juste après la guerre ? Pour son émission “Quartiers d’histoires”, Télé MB a retrouvé un film de propagande produit par le ministère du Travail dans les années 1950.

On le sait : relancer l’économie de la Belgique – et de l’Europe – après la Seconde Guerre mondiale était un fameux challenge. Et pour ce faire, il fallait notamment une industrie du charbon qui tourne à plein rendement. Or, ce secteur manquait de main-d’oeuvre, notamment en raison de la pénibilité et de la dangerosité du travail …
Pour attirer les travailleurs vers les mines, le Ministère belge du Travail produisit dans les années 50 un film intitulé “Ceux du fond – à l’école du charbonnage”. On y présente les différents aspects du travail dans le fond, mais aussi les services autour du charbonnage ainsi que les loisirs. Une vision quelque peu idéalisée pour les besoins de la cause, tant il fallait à la fois réconcilier le travailleur belge avec ce métier délaissé et le faire découvrir à la main-d’oeuvre étrangère, notamment les travailleurs italiens qui furent recrutés en masse à cette époque et ne connaissaient pas du tout cet univers particulier.

Quartier d’histoires : la mémoire de la région

Images à découvrir dans l'expo du Pass "Le Grenier des Histoires".

Images à découvrir dans l’expo du Pass “Le Grenier des Histoires”.

Pierre Tilly et Sandro Di Pietro, les chevilles ouvrières de l’émission “Quartiers d’histoires” (Télé MB), qui fait un travail incroyable pour sauvegarder la mémoire de l’histoire régionale, ont retrouvé ce film dans les archives d’Yvon Biefnot, l’ancien bourgmestre de Colfontaine. Pour l’émission, il est décrypté par Assunta Bianchi, historienne spécialiste en la matière attachée aux bibliothèques de l’UMons, qui commente les images pour éclairer le téléspectateur.

L’un des derniers témoignages du monde de la mine

Même s’il s’agit en quelque sorte de “propagande” de la part des pouvoirs publics, le film constitue l’un des derniers témoignages historiques de ce qu’était le travail de la mine dans les années 50, avec les évolutions récentes des techniques, ainsi que de l’environnement social. On y voit notamment les premières cités sociales qui poussaient à l’époque comme des champignons dans les communes de Wallonie, avec leur physionomie et leur organisation typiques.
L’un des témoignages ultimes, car, sans qu’on s’en rende encore vraiment compte à l’époque, le charbonnage vivait ses dernières heures pour le Borinage, ses dernières années pour les autres régions du pays… Ces images et commentaires en sont d’autant plus précieux.

L’émission “Quartiers d’histoires” a été tournée dans l’exposition “le Grenier des histoires” du Pass, où l’on peut approfondir la plupart des thèmes évoqués dans le film “ceux du fond”.