Des chercheurs auraient découvert le 80e organe du corps humain : l’interstitium, un réseau de canaux transportant des fluides à travers tout le corps humain. Une découverte qui doit être corroborée par l’ensemble du monde scientifique.

Depuis des siècles, on étudie le corps humain : on l’a observé de l’extérieur, puis ouvert pour mieux le comprendre. Avec les technologies d’imagerie médicale, on peut explorer avec fascination le fonctionnement intérieur du corps en temps réel ! La circulation du sang, l’évolution d’un fœtus, l’activité du cerveau s’offrent désormais aux yeux des médecins qui peuvent ainsi mieux nous soigner. Ces technologies deviennent si perfectionnées qu’après des siècles de recherche, voici qu’elles ont permis de découvrir un organe encore inconnu en tant que tel : l’interstitium !

L’interstitium, un réseau de canaux transportant des fluides

La revue Scientific Reports de mars 2018 décrit cette découverte comme un organe du corps humain composé d’un réseau de « canaux » transportant des fluides. Soit une fine couche de tissu conjonctif dense intercalée juste en-dessous de la peau, enveloppant chacun de nos viscères. Il s’agirait du plus grand organe du corps, derrière la peau.
On connaissait l’’interstitium du poumon, des artères ou encore des voies urinaires. On pensait qu’il s’agissait de compartiments séparés ; en réalité, ils seraient interconnectés en un immense réseau.

L’interstitium, repéré grâce à des technologies de pointe

Comment est-il possible que cet élément présent dans tout le corps soit passé inaperçu jusqu’ici ? « Les méthodes traditionnelles de traitement et de visualisation du tissu humain assèchent les canaux et font s’effondrer sur elles-mêmes les fibres de collagène qui forment la structure du réseau », explique-t-on dans la revue. La technique d’endomicroscopie confocale par laser utilisée ici pour faire passer une petite caméra dans le tube digestif d’un patient « fournit une imagerie histologique en temps réel des tissus humains à une profondeur de 60 à 70 microns. C’est ce qui a permis de décrire l’anatomie et l’histologie d’un organe jusqu’ici négligé, alors qu’il s’agit d’un tissu omniprésent, rempli de liquide ».

Cette vidéo explique de façon claire en quoi l’interstitium complète la vision que l’on a du corps humain.

Une découverte qui fera avancer la recherche sur le cancer

Il s’agit d’une réelle avancée pour la recherche, notamment pour comprendre comment les cellules cancéreuses se propagent : les chercheurs qui ont examiné des échantillons prélevés sur des personnes atteintes de cancer invasif ont trouvé la preuve que les cellules cancéreuses s’étaient échappées de leurs tissus et pouvaient pénétrer dans ces canaux, atteignant le système lymphatique.

Avant de devenir le 80e organe, l’interstitium devra être étudié et reconnu par d’autres spécialistes.

interstitiumDès le 26 décembre 2018, découvrez l’exposition “Mon corps, ma santé” sous un nouveau jour : l’exposition permanente du Pass se dote de nouvelles vitrines d’anatomie comparée, pour replacer l’humain au cœur du vivant.