Natura 2000, c’est un gigantesque maillage d’habitat naturel à échelle européenne visant à maintenir la biodiversité. Il se décline au sein de chaque région d’Europe, et donc aussi en Région wallonne. Le terril du Pass, le Mont Ostène, est concerné…

Maillons écologiques

On en prend conscience maintenant depuis plusieurs décennies : si certaines espèces animales et végétales diminuent, voire disparaissent, c’est parce qu’elles disposent de moins en moins de lieux de vie. Or, cette diversité biologique joue un rôle important dans l’équilibre de l’environnement. Autre constat : ces milieus naturels sont de plus en plus morcelés…
Il y a quelques années, l’Union européenne a pris les choses en mains en lançant le projet Natura 2000, sur base des directives “Oiseaux” (1979) et “Habitat” (1992) : l’idée est d’établir des connexions entre les différents habitats pour que les espèces puissent passer de l’un à l’autre, se disperser et se perpétuer. 20% du territoire européen jouit aujourd’hui de cette protection.

Biodiversité en Région wallonne

Ce sont les Etats membres qui sont censés appliquer ces 2 directives européennes; chez nous, la Région wallonne et plus particulièrement la Direction Générale Opérationnelle Agriculture, Ressources Naturelles et Environnement met en oeuvre et contrôle Natura 2000. 240 sites ont ainsi été désignés et reconnus par l’Europe. Ils couvrent 3% du territoire wallon, dont 74% de forêt, 3% de culture, 3% de friches et 2% d’autres. Des zones au sein desquelles agriculteurs et forestiers peuvent poursuivre leurs activités : “Il ne s’agit pas d’une mise sous cloche de la nature” affirme Naturawal, l’asbl chargée d’aider à mettre en oeuvre les projets.

Le mont Ostène Le mont Ostène, le terril du Pass, est situé sur le site Natura 2000 de la Vallée de la Trouille, s’étendant sur les territoires d’Estinnes, de Frameries, de Mons et de Quévy.
A 600 mètres à vol d’oiseau, on trouve un Site de Grand Intérêt Biologique, la carrière Craibel, qui abrite différents milieux intéressants pour l’hirondelle et le crapaud calamite.

flore_terril

Les pentes exposées des terrils attirent une flore particulière.

 

Ce qui fait notamment l’intérêt du mont Ostène, comme des terrils Saint-Joseph et de Belle Couple tout proches, c’est la présence d’une population de chiroptères (

flore_terril

Présente sur les terrils, l’onagre attire plusieurs espèces de papillons

chauves-souris) et de pics noirs. Le terril est également intéressant pour ses pentes abruptes exposées vers le sud et l’ouest, pouvant abriter des espèces de fleurs particulières aux parois chaudes. Pour autant que ces pentes ne soient pas envahies parles arbres – essentiellement des bouleaux et des frênes …
En concertation avec Naturawal, le Pass a donc prévu des travaux d’aménagement dans les prochains mois pour créer un milieu propice à la biodiversité: une première zone test sera déboisée de façon à permettre un meilleur développement de la végétation herbacée. Par ailleurs, la mare naturelle, actuellement envahie par la végétation, sera curée et agrandie et une zone de maturation y sera aménagée favorisant la reproduction de libellules et d’amphibiens.
Parallèlement à ces travaux, le Pass déploiera à destination du grand public des actions de sensibilisation au réseau Natura 2000 ainsi qu’à la richesse biologique des terrils à travers des panneaux et des animations.