Le livre de Carlo Rovelli, professeur spécialisé en gravité quantique, fait un carton en librairie. Présentation.

leçons_physiqueLes gens sont avides de connaissances : cela fait chaud au coeur! La presse de ces derniers jours fait état d’un livre qui aurait remporté en Italie plus de succès que “50 nuances de Grey”! Et il ne s’agit pas de n’importe quel livre, pas d’un autre roman à l’eau de rose ou de la vie palpitante d’une star du show biz! Ce livre s’intitule “Sept brèves leçons de physique” – “Sette brevi lezioni di fisica” selon son titre originel – et est écrit par Carlo Rovelli, physicien internationalement reconnu pour sa théorie sur “la gravité quantique à boucles”. Rien de moins.

Leçons destinées à ceux qui n’y connaissent rien

Rendre les sciences accessibles à tous, ce n’est pas donné à tout le monde. La physique, en particulier la physique quantique, encore moins! Mais Carlo Rovelli semble avoir touché son coeur de cible en racontant ces théories comme de courtes histoires à lire le soir avant de s’endormir. Ses “leçons destinées à ceux qui ne connaissent rien ou pas grand-chose à la physique”, comme Carlo Rovelli les présente lui-même, ont d’abord été publiées dans le supplément culturel du journal italien “Il Sole 24 Ore” – notons déjà que la science est donc ici considérée comme faisant “partie intégrante et vitale de la culture”, alors que, trop souvent, on a tendance à créer des ghettos entre ces différentes disciplines.
Publié à l’origine à 3000 exemplaires… il a rapidement été vendu à plus de 300 000 personnes en Italie et est aujourd’hui traduit en 28 langues! Un succès aussi fulgurant qu’inattendu!

Les découvertes importantes du 20e siècle

Mais quelles sont ces histoires ? Et qu’est-ce qui a tant séduit les lecteurs ? Dès son préambule, le ton est donné. Carlo Rovelli ne veut pas décevoir son public en lui promettant de donner des réponses à toutes ses questions. “La science nous montre comment mieux comprendre le monde, mais elle nous révèle aussi l’étendue de ce que nous ne savons pas encore”. Ses histoires parlent des découvertes essentielles qui ont fait évoluer la physique au 20e siècle, mais aussi des questions peut-être encore plus importantes que ces avancées ont soulevées.

Einstein ou la relativité générale

“Tout cela est le résultat d’une intuition élémentaire – l’espace et le champ sont une seule et même chose – et d’une équation simple”.

Et d’entamer ses leçons par “la plus belle des théories”, celle de la relativité générale développée par Albert Einstein. “Adolescent, Albert Einstein a passé un an à ne rien faire.” Cela commence bien! On pousse nos jeunes à étudier, à travailler encore et encore pour réussir dans la vie, et voilà qu’on apprend que l’un des plus grands scientifiques de l’histoire contemporaine a perdu un an de sa vie à ne rien faire! “Si on ne perd pas son temps, on n’arrive nulle part“, poursuit Rovelli. En même temps, “rien faire”, tout est relatif : il avait abandonné le lycée, mais suivait quelques cours à l’université en élève libre et lisait Kant!
Pour nous parler de la théorie d’Einstein – enfin, il se permet de l’appeler Albert! -, Carlo Rovelli part de sa propre histoire, de l’émotion qu’il a éprouvée lorsqu’il a commencé à comprendre, petit à petit, les fondements de cette découverte exceptionnelle. Et c’est ainsi qu’il accroche ses lecteurs : en parlant d’émotions, alors que pour la plupart d’entre nous, la science est considérée comme aride et inabordable. “Dès qu’on commence à la comprendre, la théorie se révèle d’une simplicité sidérante!” Il l’explicite en quelques lignes seulement, en criant au génie!

Les quanta, les particules et les trous noirs

Toutes les autres leçons sont de la même trempe. Avec la théorie des quanta ou la mécanique quantique, on découvre une science qui, tout en restant des plus mystérieuses, a apporté des avancées technologiques incontournables aujourd’hui comme la radio ou l’ordinateur, le tout dans un contexte de rivalités scientifiques entre Niels Bohr et Einstein en personne!
L’architecture du cosmos, les particules, les “grains” d’espace, “la probabilité, le temps et la chaleur des trous noirs” et surtout, la plus longue, “nous” : les autres leçons, on les réserve pour votre esprit curieux!
90 pages à déguster avec gourmandise, et qui se concluent comme elles ont débuté, dans l’émerveillement et l’humilité : “ici, sur le bord de ce que nous savons, au contact avec l’océan de tout ce que nous ne savons pas, brillent les mystères du monde, la beauté du monde. Une beauté à couper le souffle.”

“Sept brèves leçons de physique”, Carlo Rovelli, Odile Jacob.