Êtes-vous prêts à ramener vos vêtements usagés au magasin pour leur offrir une nouvelle vie ? Chez certaines marques, cela devient tendance!

Vêtements équitables, en coton biologique, en coton non traité ou fabriqués à partir de produits recyclés : les entreprises actives dans le prêt-à-porter tentent de plus en plus d’être dans l’air du temps et de proposer une (très) petite partie de leur collection dont la filière de production respecte les droits humains et/ou l’environnement. Pour le fair-trade, on est encore loin du compte – comme le prouvent les récentes catastrophes survenues au Bangladesh, qui ont révélé au grand public les conditions inhumaines dans lesquelles travaillaient ceux qui fabriquent nos vêtements. Et force est de constater que les vêtements équitables ne sont pas légion dans les boutiques classiques.

Greenwashing ou véritable engagement

Pour l’environnement, par contre, les marques jouent davantage le jeu, sous différentes formes. Parfois, il s’agit d’un pur coup marketing – c’est ce qu’on appelle le Greenwashing -, mais certaines marques veulent aller plus loin et s’engager au niveau sociétal.
C’est ainsi qu’une marque belge bien connue a lancé cette saison une collection de vêtements de sport à base de tissus recyclables : les clients peuvent ramener leurs vêtements usagés dans les magasins, et ceux-ci serviront de base pour recréer de nouveaux vêtements, une fois, deux fois, voire davantage!
Le concept, baptisé “cradle to cradle” (du berceau au berceau), a pour ambition que chaque objet, ici des vêtements, puisse une fois recyclé être à nouveau utilisé pour la fabrication d’un autre. Les vêtements de sport proposés par cette marque sont fabriqués à partir de polyester recyclé, de coton bio et d’autres matériaux durables. Les clients qui en achèteront seront invités à rapporter leurs articles dès qu’ils auront fini de les porter …de façon à ce qu’ils puissent vivre une seconde, voire une troisième vie.

Coton ou polyester recyclé

Selon les responsables de la marque, le coton peut être réutilisé 9 fois – ensuite la qualité du fil diminue -, 2 fois pour recréer des vêtements, les autres fois pour rembourrer des sièges. Quant aux fibres de polyester, elles peuvent être réutilisées à l’infini. Ce sont les mêmes que celles que l’on trouve dans les polars et autres vêtements fabriqués à partir de bouteilles en plastique PET. Une autre grande marque fabrique des jeans’s à partir de plastiques collectés dans les océans!

De nouvelles vies pour nos bouteilles

Il faut 27 bouteilles en plastique pour fabriquer un polar. 8 pour un maillot de foot conçu par une marque phare lors de la Coupe du monde de football.
En recyclant les bouteilles en plastique pendant un an, on peut fabriquer 800 millions de m2 de nouveaux textiles : l’équivalent de 112.000 fois la surface de la pelouse du stade Roi Baudouin !
De quoi convaincre les plus réticents d’opérer correctement le tri de leurs déchets, mais aussi de ramener les vêtements usagés, si pas à l’enseigne concernée par le concept “cradle tou cradle”, au moins dans les bulles ad hoc, de façon à ce qu’ils vivent une ou plusieurs nouvelles vies.
Mais en matière de vêtement comme pour le reste, le meilleur geste pour l’environnement est toujours d’éviter la surconsommation!