Récolter l’énergie plutôt que la puiser : c’est la philosophie défendue dans les Orcades, où l’on mise sur la puissance des vents et des vagues pour alimenter l’archipel écossais en électricité.

À l’approche de la COP21, France 2 a récemment diffusé un reportage qu’il nous a semblé intéressant de relayer, dans le cadre de la recherche de nouvelles formes d’énergies, en complément aux projets présentés dans la dernière partie de l’exposition “Energie, les nouveaux rêves”.

Situé au nord de l’Ecosse, l’archipel des Orcades a décidé de miser sur ses deux richesses naturelles : la mer et le vent. Il est même devenu en quelque sorte un laboratoire unique en son genre des énergies renouvelables marines, couru par les scientifiques du monde entier! Ses habitants sont eux aussi convaincus du bien-fondé de ce tournant énergétique et s’y impliquent fortement.

Un laboratoire mondial des énergies renouvelables

 “Comme au judo, il s’agit de retourner la puissance des éléments qui se déchaînent à notre avantage”

Quelques-unes des particularités développées aux Orcades :
– Il y existe plus d’éoliennes que d’arbres
– Elles détiennent le record mondial des voitures électriques
– La centrale électrique y ressemble à un énorme serpent de mer, mû par les vagues
– Sous la surface de l’eau, c’est une huître énorme qui “fabrique” de l’énergie grâce aux vagues
– En surface ont été construites des plateformes dont les oscillations fournissent de l’énergie
– Les énergies renouvelables procurent davantage d’électricité que les habitants n’en consomment.

>>Visionner le reportage

orcades_énergie