L’ONG “Water is life” de l’Université de Virginie a mis au point un livre étrange mais ô combien utile pour les populations n’ayant pas accès à de l’eau de qualité et saine pour la santé.

L’accès à l’eau, un constat alarmant

Il est vrai que le constat est pour le moins alarmant. Plus de 3,5 milliards d’individus accèdent à de l’eau dont la qualité est jugée plus que douteuse, et donc dangereuse pour leur santé. Parmi elles, 3,4 millions en mourront. Triste chiffre.

Un livre pour dépolluer l’eau

L’Université de Virginie, via son ONG, a mis au point un livre dont les pages peuvent servir de filtre pour l’eau.  Il a été imprimé sur un papier recouvert de nanoparticules d’argent, dont les ions détruisent les virus des bactéries de la typhoïde, du choléra et de la plupart des maladies infectieuses véhiculées par l’eau. Bien entendu, les produits utilisés pour filtrer l’eau sont sans danger pour l’organisme humain. Leurs propriétés par contre sont bien utiles.

Un coût faible, une utilisation longue durée

Avec un coût de revient de 1 dollar, ce livre peut filtrer l’eau d’un individu pendant 4 ans ! La qualité de l’eau est alors proche à 99% de celle qui coule dans les robinets américains, selon l’Université de Virginie. Il ne faut donc pas être grand économiste pour apprécier le “rapport qualité/prix” de cette conception. Nous compléterons simplement l’argumentaire en précisant que chaque “page” peut servir 30 fois.

En plus d’une réelle utilité, ce livre est un formidable outil de sensibilisation, comme en témoignent déjà les retombées dans les médias.

Plus de vidéo sur le site de l’ONG “Water is life