Une convention lie la Région wallonne et le Pass pour la mise à disposition d’emplacements de parking afin d’inciter au covoiturage.

Petit à petit, la Wallonie se dote d’aires de covoiturage réparties sur l’ensemble de son territoire. À l’invitation du gouvernement wallon, plusieurs entreprises ont décidé de mettre des emplacements de parking à disposition des navetteurs désireux de laisser leur voiture à un endroit stratégique, à proximité des grands axes routiers, pour voyager avec d’autres travailleurs et éviter ainsi le surplus de véhicules sur les routes.
C’est le cas du Pass qui réserve désormais 25 emplacements à cet effet chaque jour de la semaine. Le Parc d’aventures scientifique vient de signer une convention dans ce sens avec Carlo Di Antonio, le ministre de la mobilité et des transports et Maxime Prévot, ministre des travaux publics.

Plus de 500 places mises à disposition en Wallonie

Ce seront bientôt plus de 500 places proposées par 15 entreprises qui pourront ainsi être utilisées. Cela permettra d’une part d’éviter de voir de nombreux véhicules garés de façon un peu anarchique le long des voiries – on estime qu’entre 15000 et 20000 véhicules sont ainsi stationnés à proximité d’accès routiers. D’autre part, l’initiative à laquelle s’est rallié le Pass ainsi que d’autres privés évitera que l’on doive construire inutilement de nouveaux parkings destinés à favoriser le covoiturage.
Dans sa déclaration de politique régionale, le gouvernement wallon précédent s’était engagé à prendre toutes les mesures nécessaires pour favoriser de nouveaux comportements de mobilité. C’est dans cet objectif qu’il a notamment prévu d’améliorer le taux d’occupation des voitures en développant significativement le covoiturage. Cette action a également été mise en avant par l’Agence wallonne de l’air et du climat (Awac) dans son étude vers une Wallonie bas-carbone en 2050.

Réduire les bouchons

Selon Carlo Di Antonio, seulement 1/5e des voitures comptent au moins 2 personnes à leur bord en heure de pointe. “Partant du constat qu’en réduisant d’environ 15 à 25% le trafic sur certains tronçons autoroutiers il est possible de faire disparaître les bouchons, il suffit de convaincre un “autosoliste” sur 4 de laisser sa voiture pour rejoindre un autre automobiliste, afin que la circulation redevienne fluide”, estime-t-on au Cabinet du ministre de la mobilité.
Par ailleurs, de nombreux parkings sont sous-utilisés et peuvent ainsi être mutualisés.

Une démarche qui s’inscrit dans les objectifs “Energie” du Pass

Cettre démarche entre dans un plan plus global du Pass en matière de développement durable. Un audit énergétique est en cours pour maximiser l’isolation des bâtiments et pouvoir recourir à des sources d’énergie alternatives. En 2015, le Pass consacrera sa nouvelle exposition à la thématique “Energie, les nouveaux rêves” et produira un nouveau film pour le Palais des Images. Ces 2 outils seront complétés par un programme d’animations à destination des écoles comme du grand public.