Dans le cadre de Mons 2015, le CEC Blanc Murmure crée de la vie sur la ligne 98C du RAVeL. Un vaste projet à la fois associatif et artistique qui a mobilisé 250 riverains : enfants, jeunes et adultes.

Dès le retour du beau temps, le RAVeL de la ligne 98C est un endroit plein de vie : les gens s’y promènent, les jeunes parents y laissent leurs enfants faire leurs premiers tours de roues un peu maladroits, les amateurs de pétanque investissent les terrains qu’ils ont tracés, quelques spectateurs les soutiennent, une pinte à la main…
Cette ancienne ligne de chemin de fer qui reliait les différents charbonnages a trouvé sa nouvelle vocation en devenant un lieu de balade au coeur du Borinage.

Des installations entre le Grand-Hornu et le Pass

À partir d’avril, en même temps que les pâquerettes et les pissenlits, d’étonnantes installations vont y fleurir, entre les sites du Grand-Hornu et du Pass. Un énorme lombric en guise d’aire de repos, de drôles de pictos suscitant le questionnement, un jeu d’écrans mettant en scène Marios Bros dans des galeries de mine ou un “arbre à valises” évoquant l’immigration : 9 installations seront implantées dans les prochaines semaines sur 1km à hauteur de Quaregnon. Elles ont été imaginées, créées et réalisées dans le cadre des ateliers du Centre d’Expression et de Créativité Blanc Murmure.
Intitulé “Tomber volontiers dans le panneau”, le projet a mobilisé des écoles primaires, secondaires, supérieures et d’enseignement spécial, des associations et maisons de jeunes locales, mais aussi des adultes motivés par le projet. Du sculpteur à la coiffeuse, du pensionné à la mère au foyer… Au total, près de 250 personnes! L’aide de l’administration communale de Quaregnon a été précieuse pour la logistique et la bibliothèque a été fort sollicitée.

Coproduction Blanc Murmure et Mons 2015

Si vous vous promenez de temps en temps sur ce RAVeL, vous avez dû voir apparaître l’an dernier des chevaux colorés qui faisaient référence à l’univers des charbonnages, où l’on employait de nombreux équidés. C’était en quelque sorte les prémices de ce plus vaste projet, qui peut être mené à bien grâce au soutien financier de Mons 2015.
L’idée de départ“, explique Muriel Loth de l’ASBL Blanc Murmure, “c’est de sensibiliser les gens de Quaregnon à cet espace ouvert; que les riverains de tous âges se l’approprient à travers ce projet pour minimiser les actes de vandalisme. Notamment, l’oeuvre du lombric va être installée au pied du quartier du Clos d’Assoro. Nous avons invité les habitants pour voir comment ils voyaient ce projet. Au début, peu étaient pour: ils avaient peur d’être dérangés par des jeunes ou des vandales. Maintenant que nous avons bien expliqué que ce serait un espace vert en plus, une aire de repos, il est beaucoup mieux accueilli.”

Des oeuvres pour lesquelles collaborent enfants, adultes et artistes

ateliers créatifs

La créativité était de mise lors des ateliers.

Les ateliers se sont multipliés depuis fin 2013. Le fameux lombric, par exemple, qui sera un “espace de repos ludique”, a été créé au sein d’un atelier d’adultes, en partenariat avec les élèves de 5e primaire de l’école de Brouckère, guidés par 3 artistes : Boris Grégoire, Eugénio Furino et Isabelle Baldacchino. Des sièges de béton ont été coulés en atelier, des arbres ont été plantés, des silhouettes d’enfants vont venir à leur pied; elles évoqueront des métiers imaginaires comme le souffleur de nuages ou le compteur de graines.
Un peu plus loin, un mur de béton va se colorer pour raconter une histoire sur 100 mètres. Une énorme peinture murale fera voyager les promeneurs à travers un “réseau universel” fait de personnages et d’animaux, de châssis à molettes et de rails. Pour la créer, l’artiste Laurent Duvinage s’est entouré d’adultes, des élèves de la section artistique de l’ICES, des jeunes de la Maison Alfred Bonjean et des enfants participant aux ateliers de l’ASBL Garance.
Toutes ces installations sont des oeuvres collaboratives et ont été travaillées durant plusieurs mois au sein des ateliers. Vous pouvez en découvrir les détails sur www.blancmurmure.be et vous pouvez les découvrir sur site, en construction à partir de la fin du mois d’avril, en fonction de la météo.
L’inauguration festive, avec parade et ambiance musicale, est prévue pour le 30 août prochain.