C’est sur le territoire de la ville de Mons, par un malheureux hasard, que furent tués le premier et le dernier soldats britanniques de la guerre 14-18. Pas étonnant que Mons – et particulièrement la Bataille de Mons – est célèbre Outre-Manche. William et Kate, Duc et Duchesse de Cambridge, feront d’ailleurs le déplacement pour ces commémorations.

Mons propose d’ailleurs un menu très copieux pour se souvenir…

The First and the Last

le cimetière de Saint-Symphorien.

le cimetière de Saint-Symphorien.

Le 4 août 1914, l’Allemagne envahissait la Belgique en passant par Liège, poussant le Royaume-Uni à déclarer la guerre à l’Empire allemand qui avait violé notre territoire. Du 22 au 24 août 1914, des combats incessants furent menés dans la région de Mons, entraînant la perte de nombreux soldats de part et d’autre.  Le cimetière militaire de Saint-Symphorien, mais aussi celui d’Hautrage, sont là pour en témoigner…Le 23 août, les troupes allemandes obligent les Britanniques à battre en retraite. C’est alors que les fameux “Anges de Mons” seraient apparus, permettant aux Britanniques de transformer cette défaite en victoire. Le 24 août, les combats se poursuivent à Frameries, Saint-Ghislain, Wasmes, Audregnies.

JohnParr fut le premier soldat anglais à mourir au cours de la première guerre mondiale. Il est enterré, aux côtés de nombreux autres, au cimetière de Saint-Symphorien.

C’est là aussi qu’est inhumé le dernier soldat britannique mort au combat, 4 ans plus tard, le 11 novembre à 9h30.

Manifestations

Le 4 août prochain se déroulera au cimetière de Saint-Symphorien une cérémonie organisée par le Gouvernement britannique. Cette commémoration sera privée – seuls quelque 500 invités y participeront  – mais retransmise sur écran géant sur la grand-place de Mons. Ceux qui le souhaitent pourront toutefois saluer  le Duc et la Duchesse de Cambridge, William et Kate, qui apparaîtra au balcon de l’Hôtel de Ville.

Le 23 août sera célébrée comme il se doit la Bataille de Mons, avec une journée complète de commémorations : camps pédagogiques au Parc du Beffroi et dans la prairie de l’UCL Mons, avec la présence d’un camp militaire de soldats britanniques de 1914 ainsi que la participation de l’infanterie et de la cavalerie britannique; journée portes ouvertes de la Commonwealth War Graves Commission au cimetière de Saint-Symphorien; cérémonies successives à Obourg, Nimy, sur la Grand-Place de Mons, à la place des Martyrs, au lieu-dit la Bascule et à Saint-Symphorien, tous lieux de combats mortels. A 14h, la Place du Parc accueillera la cérémonie commémorative de plantation de l’arbre du Centenaire. Concerts de musique militaire et projection  3D sur la grand-place ponctueront cette journée d’hommages.

Plusieurs expositions sont également à découvrir au BAM  – oeuvres d’avant-guerre et objets témoins de la bataille de Mons -, à la salle Saint-Georges où David Vandermeulen retrace en bande dessinée le parcours de Fritz Haber, l’inventeur juif allemand du gaz moutarde, et à ciel ouvert face au futur Mons Memorial Museum (Machine à eau) où sont présentées des photos prises par des élèves et des habitants du grand Mons à travers les rues et les bâtiments.      

La Bataille de Mons, tour Guidé

Du 28 juin au 14 septembre 2014, la ville de Mons propose également de découvrir le parcours du Champ de Bataille à bord d’un bus anglais original. Un guide professionnel (FR/EN), y présentera les lieux marquants de la Bataille de Mons d’août 1914. Départ de la Grand-Place de Mons, chaque samedi et dimanche de 14h00 à 17h00, sauf les 4 et 23 août avec des visites possibles de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 17h00.Infos : 065/33.55.80. www.visitMons.be.

Le tableau de Marcel Gillis évoquant la légende des Anges

Le tableau de Marcel Gillis évoquant la légende des Anges

Durant tout le mois d’août  – sauf le 4 étant donné les commémorations – l’hôtel de ville de Mons et la Grand-Place accueillent  un spectacle de vidéo mapping basé sur la Légende des Anges.

Toutes ces manifestations ont bien sûr, outre leur aspect purement commémoratif, un objectif de sensibilisation au plus jeune public, invité à mieux comprendre comment et pourquoi est né ce conflit mondial dont on croyait à l’époque qu’il serait le dernier…